Pianiste franco-canadienne née en 1969, Marie-Laure Boulanger intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans les classes de Jean Claude Pennetier pour le piano et de Roland Pidoux et Christian Ivaldi pour la musique de chambre. Dès 1990, elle est invitée à jouer la Ballade de Fauré avec l'Orchestre de Bayonne- Côte basque dirigé par Robert Delcroix. En 1991, Marie-Laure Boulanger obtient son Premier Prix de piano et est sélectionnée pour participer aux master-classes de György Sebök au Festival d'Ernen en Suisse.
Plus tard, aux Rencontres Musicales de Villarceaux, son enseignement privilégié avec cette figure emblèmatique du monde musical laissera une empreinte qui la guide toujours aujourd'hui.

Marie-Laure Boulanger se perfectionne ensuite auprès de personnalités telles que Yonti Solomon (cycle post-graduate Royal College of Music of London), Gary Graffman, Craig Sheppard, et elle reçoit également les conseils de Yehudi Menuhin (Rencontres Musicales d'Evian), Pierre Sancan, André Gorog et Jean-François Heisser.

En 1993, Marie-Laure Boulanger se voit décerner par Kendall Taylor le Prix Beethoven à Londres, elle est également lauréate du Prix spécial pour la meilleure interprétation d'une œuvre contemporaine au Concours international de piano de Guérande (1999), et du Prix Jean Racine (1992, avec le 1er concerto de Liszt). Elle est également détentrice d'un DEUG de musicologie de l'Université Paris-Sorbonne (1994).

Dès 1997, elle enregistre son premier C.D. en solo (de Liszt à Debussy et Fauré) qui sera suivi d'un C.D. avec le trio Concorde consacré à Beethoven ("les grandes rencontres musicales").

Ses concerts l'ont menée aux Etats-Unis (Université de San Fransisco, Old First Concerts), en Grande Bretagne (Festival Windsor, Londres), Italie (Lac Majeur), au Canada (Universités Mac Gill, de l'Alberta, Ecole Vincent d'Indy à Montréal), elle participe par ailleurs en 1998 à l'évènement "French May" à Hong Kong et à Macao en Chine.

En France, Marie-Laure Boulanger s'est produite notamment à la Salle Pleyel et à la Salle Cortot de Paris, à la Halle aux grains de Toulouse, aux Musée Toulouse-Lautrec d'Albi, Musée Debussy de Saint-Germain-en-Laye, ainsi que pour les festivals de Villers-sur-Mer, de la Vallée d'Orb, Radio France Montpellier, Radio France Avignon, Cantus Formus, Eurochestries d'Angoulême…

En 2000, son interprétation au Concours international de piano d'Orléans de La Salsa d'Elissa de Thierry Pécou sera diffusée sur France Culture (émission "les Chemins de la Musique" de Bruno Serrou) et en 2004 Marie-Laure Boulanger est l'invitée de Jean-Michel Damian dans un programme consacré à la compositrice Lili Boulanger (émission "Cordes sensibles", France Musique).

Attachée à élargir son champ de pratique et de connaissance, Marie-Laure Boulanger s'initie à la direction d'orchestre auprès de Stéphane Cardon (Diplôme de direction d'orchestre au CRR de Douai en 2010), puis à l'Ecole Normale de Musique de Paris, classes de direction de Dominique Rouits et d'orchestration de Michel Merlet.

L'année 2007 voit la naissance de son association Piano Cantate, tremplin indispensable à la concrétisation de projets ambitieux visant à promouvoir principalement la musique française du XXe siècle. C'est ainsi qu'elle fonde un ensemble à géométrie variable aux côtés du flûtiste Thierry Durand et de l'altiste Françoise Douchet, avec le lancement en 2013 d'un premier album "live" Reflets consacré à la musique de Debussy et d'Ibert avec la soprano Magali Léger. Un second album est en préparation avec un programme autour de la musique de Liszt et de Lili Boulanger (sortie prévue en 2019). Par ailleurs l'Association fonde l'Académie Musicale de Bellême, stage d'été à destination de la jeunesse mêlant musique, théâtre et comédie musicale entre 2011 et 2013.

Marie-Laure Boulanger est professeur de piano et de musique de chambre au Conservatoire Nadia et Lili Boulanger du 9e arrondissement de Paris depuis 1995.